15 idées reçues sur la cuisine anglaise

Ah, la cuisine anglaise ! Source de bien des moqueries et stéréotypes, elle a souvent du mal à se défaire d’une réputation peu flatteuse. Pourtant, ceux qui ont eu la chance de s’aventurer au-delà des clichés savent que la réalité est bien différente.

Des fish and chips croustillants servis dans un journal, aux scones moelleux accompagnés de clotted cream et de confiture, en passant par l’incontournable Full English Breakfast, la cuisine anglaise a bien plus à offrir qu’il n’y paraît.

So-British.fr, spécialisé dans la culture britannique, a sélectionné les principaux clichés sur la cuisine anglaise. 🙂 Alors, préparez une tasse de thé, installez-vous confortablement, et démontons ensemble ces idées reçues sur la cuisine anglaise !

Le petit déjeuner anglais est trop lourd

Oui, un Full English Breakfast ressemble à un festin de roi : œufs, bacon, saucisses, tomates, haricots… On se demande comment les Anglais font pour tenir debout après un tel repas !

Mais rassurez-vous, tous les Anglais ne commencent pas leur journée par un tel repas. En semaine, il est plus courant de voir des Anglais manger des céréales, des toasts ou des fruits pour le petit-déjeuner. Le « Full English Breakfast » est plutôt réservé aux weekends ou aux occasions spéciales.

Et même s’il est vrai qu’un petit-déjeuner anglais peut sembler lourd comparé à notre traditionnelle tartine de beurre et notre café au lait, il faut se rappeler qu’il s’agit d’une question de culture et de goût. Alors, la prochaine fois que vous entendrez dire que le petit déjeuner anglais est trop lourd, rappelez-vous que ce n’est pas toujours le cas !

Téléchargez dès maintenant notre e-book gratuit « 30 secrets à découvrir sur l’Angleterre ». Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter !

La cuisine anglaise est mauvaise

Ah, la cuisine anglaise ! Elle souffre souvent de sa réputation. Quand on dit « cuisine anglaise », beaucoup imaginent immédiatement une purée de pois gluante ou des haricots à la tomate au petit-déjeuner.

C’est une idée largement répandue, et pourtant très éloignée de la réalité. Non, la cuisine anglaise n’est pas une vaste étendue culinaire désolée, parsemée de plats aussi gris que le ciel de Londres en novembre.

Au contraire, elle offre une palette de saveurs bien plus riche et variée qu’on ne l’imagine. Des fish and chips croustillants, du roast beef savoureux, de la Shepherd’s pie réconfortante… Ces plats typiques, s’ils sont bien préparés, peuvent rivaliser avec nos plats français les plus appréciés. Et n’oublions pas les douceurs sucrées : qui pourrait résister à un scone bien moelleux ou à un pudding au caramel ?

Alors oui, à première vue, la cuisine anglaise peut sembler un peu austère. Mais, comme dans toutes les cuisines du monde, il y a du bon et du moins bon. Et il suffit de gratter un peu la surface pour découvrir des trésors culinaires insoupçonnés. Donc, la prochaine fois qu’on vous dira que la cuisine anglaise est mauvaise, n’hésitez pas à rappeler que les clichés ont la peau dure, mais que la réalité est souvent bien différente.

Les Anglais ne mangent que du fish and chips

Imaginez un Anglais en train de déguster son repas. Quelle image vous vient à l’esprit ? Un plat de fish and chips, n’est-ce pas ? C’est un cliché tenace, mais qui ne reflète qu’une partie de la réalité. Certes, le fish and chips est un plat populaire outre-Manche, mais ce n’est pas le seul.

La cuisine anglaise est riche et variée. Elle propose une multitude de plats délicieux qui n’ont rien à envier à notre chère cuisine française. Prenons le Cornish pasty par exemple, ce chausson farci de viande et de légumes qui est un véritable délice. Ou encore le bœuf Wellington, une pièce de bœuf en croûte qui ravira les amateurs de viande.

Et pour les plus gourmands, il y a le pudding de Yorkshire, une sorte de crêpe épaisse servie avec du roast beef et de la sauce. Donc, la prochaine fois que vous entendrez dire que les Anglais ne mangent que du fish and chips, vous saurez quoi répondre !

Le thé anglais n’est pas de bonne qualité

Lorsque l’on parle de thé, il est fréquent de voir certains puristes lever les yeux au ciel à l’évocation du thé anglais. Trop fort, trop industriel, pas assez raffiné… Les critiques ne manquent pas. Mais est-ce vraiment justifié ?

En réalité, le thé anglais n’a rien à envier à ses concurrents internationaux. Que ce soit pour un Earl Grey parfumé à la bergamote, un thé noir corsé de Darjeeling ou un thé vert délicatement parfumé, l’Angleterre a largement de quoi satisfaire les amateurs de thé. Et n’oublions pas que le rituel du thé est une véritable institution en Angleterre, un moment de convivialité et de partage.

De plus, il est important de noter que la qualité du thé ne se mesure pas seulement à la finesse de ses arômes, mais aussi à la manière dont il est préparé et dégusté. En Angleterre, prendre le thé est un art qui demande du temps et de l’attention. Alors, la prochaine fois que vous entendrez dire que le thé anglais est inférieur, n’hésitez pas à défendre l’honneur de nos amis d’outre-Manche !

Chez les Anglais, tout s’arrête à l’heure du thé

C’est une image d’Épinal que nous avons tous en tête : celle des Anglais, interrompant leurs activités à 17 heures pile pour s’adonner à leur rituel du thé. Certes, la tradition de l’afternoon tea est bien ancrée en Angleterre, mais cela ne signifie pas que tous les Anglais s’arrêtent en plein milieu de leurs réunions pour se préparer une tasse d’Earl Grey et deux scones. 🙂

Dans la réalité, l’heure du thé est souvent l’occasion de se retrouver entre amis ou en famille pour partager un moment convivial, plutôt qu’une obligation de se sustenter. Et même si certains Anglais aiment accompagner leur thé de quelques gourmandises, comme des scones ou des sandwiches au concombre, il s’agit plus d’une exception que d’une règle.

Enfin, il ne faut pas oublier que la société britannique, comme toutes les sociétés, est en constante évolution. Les habitudes alimentaires changent et l’heure du thé, si elle reste un symbole fort de la culture britannique, n’est plus aussi incontournable qu’elle a pu l’être par le passé.

La cuisine anglaise manque de variété

La cuisine anglaise est souvent accusée de manquer de variété. Pour beaucoup, elle se résumerait à quelques plats typiques, comme le fish and chips ou le roast beef. Mais cette vision est bien réductrice et ne rend pas justice à la richesse et à la diversité de la cuisine britannique.

En réalité, la cuisine anglaise regorge de plats délicieux et surprenants. Des Cornish pasties, ces chaussons fourrés à la viande et aux légumes, aux pies, ces tourtes garnies de différentes préparations, en passant par le célèbre « Sunday roast », le rôti du dimanche, la cuisine anglaise sait se renouveler et proposer une grande variété de mets.

Et n’oublions pas que l’Angleterre est également le berceau de nombreuses pâtisseries et desserts délicieux, comme les scones, le trifle, le crumble ou le carrot cake. Autant de spécialités qui démontrent que la cuisine anglaise ne manque pas de variété.

Les Anglais sont jaloux de la gastronomie française

Ah, l’éternelle rivalité entre les frogs et les rosbifs. Si vous demandez à un Anglais s’il est jaloux de notre chère gastronomie française, vous risquez d’obtenir un sourire amusé en réponse. Ne vous méprenez pas, la cuisine anglaise est riche en plats aussi variés qu’inventifs. Leur « fish and chips », bien plus qu’un simple poisson frit, en est un parfait exemple.

C’est sans compter la scène culinaire moderne du Royaume-Uni, où les chefs britanniques n’hésitent pas à redéfinir les normes de la gastronomie, parfois en empruntant à nos propres techniques culinaires. Ce n’est pas pour rien que Londres est l’une des villes comptant le plus d’étoiles Michelin. Ainsi, plutôt que de parler de jalousie, on pourrait dire que les Anglais s’inspirent de la cuisine française, tout en y ajoutant leur propre twist.

En somme, les Anglais ont une fierté bien placée pour leur cuisine, qui ne saurait être ombragée par la notre. Après tout, comment être jaloux quand on a inventé le « Sunday roast » et le « sticky toffee pudding »?

Les Anglais n’ont pas de bons desserts

Qui a dit ça? Un Français fier de ses crèmes brûlées et de ses éclairs au chocolat, sans doute! Mais avant de tirer des conclusions hâtives, a-t-on déjà goûté à un vrai « trifle » anglais ou à un « Eton mess », avec sa meringue croquante, sa crème fouettée onctueuse et ses fraises juteuses?

La vérité est que l’Angleterre a une tradition de desserts riche et variée. Le « sticky toffee pudding », le « crumble » aux fruits, le « banoffee pie » ou encore le « summer pudding », sont autant de douceurs anglaises qui peuvent vous faire saliver.

Et si jamais vous n’êtes pas convaincus, rappelez-vous que les Anglais ont inventé le concept de « tea time », cette pause gourmande en après-midi qui fait la part belle aux pâtisseries et autres gâteaux. N’est-ce pas la preuve ultime de leur amour pour les desserts ?

Les Anglais ajoutent toujours du lait dans leur thé

D’accord, il est vrai que beaucoup d’Anglais aiment ajouter un nuage de lait dans leur thé. Mais de là à dire qu’ils le font systématiquement, il y a un pas. Vous verriez la tête d’un Anglais si vous lui proposiez de mettre du lait dans son thé vert ou son earl grey !

En réalité, le lait est souvent associé au thé noir traditionnel, mais il est loin d’être universel. Et même pour le thé noir, certains puristes préféreront le boire sans lait, pour mieux en apprécier les arômes.

Alors oui, le thé au lait est une chose en Angleterre, mais réduire la culture du thé anglais à cette seule habitude serait comme dire que tous les Français boivent du café au lait. Pas très réaliste, hein ?

Les Anglais ne mangent pas de légumes

On dit parfois que les Anglais n’aiment pas les légumes, et préfèrent les aliments gras. De préférence du pudding ou du fish and chips, bien sûr (après tout, ils n’ont que ça !).

En réalité, les légumes sont omniprésents dans la cuisine britannique, des petits pois à la menthe au chou-fleur au fromage, en passant par les pommes de terre rôties qui accompagnent le fameux « Sunday roast ».

De plus, l’Angleterre est connue pour son amour des potagers, avec une véritable culture du « grow your own ». Les Anglais cultivent avec passion leurs légumes, des plus classiques aux plus insolites, pour les cuisiner ensuite avec soin.

Alors, avant de dire que les Anglais ne mangent pas de légumes, faisons un tour dans un « allotment » anglais (une parcelle de jardin partagée), ou dégustons ensemble un « bubble and squeak » (plat traditionnel à base de restes de légumes) et discutons-en après !

Les Anglais n’aiment pas le vin

Quoi, les Anglais n’aiment pas le vin ? Et le Bordeaux, alors ? Les Anglais sont parmi les plus grands consommateurs de vin français à l’étranger, et ils ne se limitent pas au Bordeaux ! Ils apprécient aussi les vins de la Loire, du Rhône, de la Bourgogne…

Et il n’y a pas que le vin français qui a la cote chez les Anglais. Ces dernières années, l’Angleterre a vu émerger une véritable industrie viticole, avec des vins anglais qui remportent de plus en plus de récompenses internationales, notamment dans le domaine du vin effervescent.

Enfin, il ne faut pas oublier que Londres est l’un des centres mondiaux du commerce du vin, avec une multitude de marchands de vin, de sommeliers et de dégustateurs professionnels. Pas mal pour un pays qui n’aimerait pas le vin, non ?

Téléchargez dès maintenant notre e-book gratuit « 30 secrets à découvrir sur l’Angleterre ». Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter !

Les Anglais ne boivent que de la bière

Bon ok, les Anglais aiment la bière. Ils aiment beaucoup la bière. Dans tous les quartiers, ils ont des établissements spécialisés dans la bière. Ils ont même inventé des styles de bière qui sont devenus célèbres dans le monde entier, comme le porter et l’India Pale Ale. Mais de là à dire qu’ils ne boivent QUE de la bière, il y a un pas.

N’oublions pas que l’Angleterre est aussi le pays du gin, avec des centaines de distilleries produisant des gins de tous les styles imaginables. Et puis il y a le whisky, le cidre, et même le vin, comme nous l’avons vu précédemment.

Quant à ceux qui pensent que les Anglais ne boivent que de la bière tiède, essayez une pinte de « real ale » bien servie dans un pub anglais et vous changerez vite d’avis !

Les Anglais mangent du pudding à tous les repas

Ah, le fameux pudding ! L’image de l’Anglais mangeant du pudding à tous les repas est tenace. C’est certainement parce que dans l’esprit de beaucoup, le mot « pudding » évoque uniquement le dessert. Or, en Angleterre, le terme « pudding » peut désigner une large variété de plats, du sucré au salé.

Il y a bien sûr les puddings sucrés, comme le « Christmas Pudding » ou le « Sticky Toffee Pudding », mais il y a aussi des puddings salés, comme le « Black Pudding » (une sorte de boudin noir) ou le « Yorkshire Pudding » (un accompagnement traditionnel du rôti du dimanche). Et non, les Anglais n’en mangent pas à chaque repas !

Les Anglais n’utilisent pas de sauce dans leur cuisine

Là encore, c’est pas très fondé. Les Anglais n’utiliseraient pas de sauce dans leur cuisine ? Alors, comment expliquer le « gravy », cette sauce à base de jus de viande qui accompagne le « Sunday roast » ? Ou la sauce aux champignons qui nappe souvent les escalopes de poulet ?

Et ce n’est pas tout ! Quiconque a déjà goûté un « Fish and Chips » sait que le vinaigre de malt est essentiel pour donner tout son goût à ce plat emblématique. Quant à la sauce brune (la fameuse « HP sauce »), elle est omniprésente sur les tables anglaises.

Donc oui, les Anglais utilisent bel et bien des sauces dans leur cuisine. Pas nécessairement les mêmes que celles que nous avons l’habitude de voir en France, mais des sauces quand même !

Le seul fromage que les Anglais connaissent est le cheddar

Le cheddar ? C’est certainement le fromage anglais le plus célèbre dans le monde, mais il est loin d’être le seul. Les Anglais ont une véritable tradition fromagère, avec une variété impressionnante de fromages régionaux.

Il y a le Stilton, un fromage bleu à la saveur puissante, le Wensleydale, un fromage doux et crémeux, ou encore le Red Leicester, un fromage à pâte pressée non cuite à la belle couleur orangée. Et que dire du Cornish Yarg, enveloppé dans des feuilles de châtaignier, ou du Shropshire Blue, un fromage bleu à la pâte orangée ?

Alors oui, les Anglais connaissent et apprécient le cheddar, mais ils ont bien d’autres fromages à offrir. N’hésitez pas à les découvrir lors de votre prochaine visite en Angleterre !

Et voilà, nous avons passé en revue 15 idées reçues sur la cuisine anglaise. Comme vous pouvez le constater, il y a beaucoup de malentendus et de stéréotypes qui circulent à son sujet. Cependant, il suffit de creuser un peu plus pour découvrir une cuisine riche, variée et savoureuse !

Inscrivez-vous à notre newsletter pour découvrir chaque semaine des infos passionnantes sur la culture britannique !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *