La politesse en Angleterre : comprendre l’étiquette britannique

L’Angleterre est un pays avec une longue histoire, et une grande partie de cette histoire se reflète dans les manières et l’étiquette britanniques. Comprendre ces nuances peut être une clé précieuse pour naviguer dans la culture britannique, que ce soit pour des raisons professionnelles, sociales ou simplement pour apprécier une visite dans le pays.

Cet article vous présentera quelques-unes des principales caractéristiques de l’étiquette britannique, depuis ses origines historiques jusqu’à son évolution à l’ère moderne.

Et pour mieux comprendre la politesse anglaise, apprendre la langue est vivement conseillé. 🙂 Votre niveau d’anglais laisse un peu à désirer ? Remettez-vous à la langue Shakespeare avec ce livre facile et ultra-complet.

Politesse en Angleterre : 5 différences avec la France

En matière de politesse, chaque pays a ses propres règles et traditions. L’Angleterre et la France, bien qu’étant voisines géographiques, ont développé des approches distinctes en matière d’étiquette et de politesse. Les sections suivantes mettront en évidence quelques-unes des principales différences entre ces deux pays.

Téléchargez dès maintenant notre e-book gratuit « 30 secrets à découvrir sur l’Angleterre ». Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter !

Le respect de la vie privée

La vie privée est profondément respectée en Angleterre, une caractéristique qui aux yeux des Français peut parfois être perçue comme une forme de froideur. Les Anglais ont tendance à être réservés et préfèrent ne pas partager des détails personnels, surtout avec des inconnus. Ce respect de l’intimité est souvent manifesté par des formes de politesse indirectes, où les véritables intentions sont adroitement masquées par des expressions codées.

Dans une conversation entre Anglais, on évite généralement les questions trop personnelles qui pourraient être perçues comme intrusives. Cela inclut des sujets tels que l’âge, le salaire, ou des détails de la vie personnelle. Ainsi, lors de la première rencontre, il est plus courant de discuter de sujets neutres tels que la météo, le travail ou les intérêts communs.

Cependant, cette réserve n’implique pas nécessairement un manque d’amitié ou d’intérêt. Au contraire, elle reflète un respect profond pour l’autonomie de l’individu. Une fois la confiance établie, les Anglais peuvent se montrer beaucoup plus ouverts et personnels dans leurs interactions. En résumé, en Angleterre, le respect de la vie privée est une forme de courtoisie.

L’art de la conversation

Les Anglais sont réputés pour leur subtilité et leur ironie dans la conversation. C’est un art délicat qui repose souvent sur l’implicite plutôt que sur l’explicite. Les phrases sont formulées avec soin pour éviter toute offense ou confrontation directe.

La conversation en Angleterre est souvent marquée par un humour sec et ironique, une caractéristique qui peut parfois être mal comprise par ceux qui ne sont pas familiers avec ce style. L’humour britannique peut être déroutant pour les non-initiés, car il repose souvent sur l’autodérision et l’absurdité.

Cependant, derrière cette façade humoristique, la conversation anglaise est souvent une danse subtile de non-dits et d’implicites. Ce qui n’est pas dit est souvent aussi important que ce qui est dit. Par conséquent, l’écoute active et la sensibilité aux sous-entendus peuvent être des compétences précieuses lorsqu’on communique avec des Anglais.

La ponctualité

La ponctualité est très importante en Angleterre et est souvent interprétée comme une marque de respect. Les retards peuvent être perçus comme une indication d’un manque de considération pour le temps des autres. Là où il existe une tolérance en France pour certains rendez-vous (par exemple entre amis), la ponctualité s’impose systématiquement en Angleterre.

En Angleterre, arriver à l’heure signifie souvent arriver un peu en avance. Par exemple, si une réunion est prévue à 10 heures, il serait préférable d’arriver quelques minutes plus tôt pour se préparer et se mettre à l’aise. C’est particulièrement vrai dans un contexte professionnel, où le respect de l’horaire est essentiel.

Cela ne signifie pas que tout retard est inacceptable. Les Anglais comprennent que des imprévus peuvent survenir. Cependant, dans de tels cas, il est courtois de prévenir en avance de son retard et de s’excuser à son arrivée. En somme, en Angleterre, le respect du temps est une forme de politesse.

Pour des réunions très importantes et/ou protocolaires, un retard est toujours vu comme une faute grave. En retard d’une minute à la Chambre des Lords et ayant manqué une question, un ministre anglais avait été contraint de démissionner en 2018.

Les codes vestimentaires

L’Angleterre est connue pour ses codes vestimentaires formels et son sens du style. Cependant, ces codes peuvent varier considérablement en fonction du contexte et de la situation.

Dans un contexte professionnel, les Anglais ont tendance à adopter une tenue plus formelle. Les costumes et les robes élégantes sont courants, surtout dans les industries traditionnelles comme la finance et le droit. Cependant, de plus en plus d’entreprises adoptent une approche plus décontractée, permettant des tenues plus confortables et moins formelles.

En dehors du travail, les codes vestimentaires sont généralement plus décontractés. Cependant, pour certains événements sociaux tels que les mariages, les courses de chevaux ou les dîners formels, une tenue plus formelle peut être requise. Par conséquent, lorsqu’on est invité à un événement en Angleterre, il est toujours préférable de vérifier le code vestimentaire à l’avance.

L’étiquette à table

L’étiquette à table est un aspect important de la politesse en Angleterre. Il existe un certain nombre de règles et de conventions qui régissent le comportement à table, et qui peuvent parfois être déroutantes pour ceux qui ne sont pas familiers avec elles.

Premièrement, la ponctualité est très appréciée. Arriver à l’heure pour un repas est considéré comme une marque de respect pour l’hôte. Deuxièmement, les manières à table sont importantes. Par exemple, il est coutume de tenir la fourchette dans la main gauche et le couteau dans la main droite, et de poser ses couverts en croix sur son assiette lorsque l’on a terminé son repas.

Enfin, la conversation à table suit certaines règles. Par exemple, il est généralement déconseillé de parler de sujets controversés tels que la politique ou la religion, afin d’éviter les disputes. De plus, il est courtois d’éviter de parler la bouche pleine et de faire du bruit en mangeant. En somme, l’étiquette à table en Angleterre est une combinaison de bonnes manières et de considération pour les autres.

Téléchargez dès maintenant notre e-book gratuit « 30 secrets à découvrir sur l’Angleterre ». Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter !

Les fondements historiques de l’étiquette britannique

L’étiquette britannique n’a pas surgi du néant. Elle est profondément enracinée dans l’histoire du pays, et a été influencée par des facteurs tels que la royauté, les époques victorienne et édouardienne, ainsi que par les différentes classes sociales. Voyons comment ces éléments ont façonné l’étiquette telle que nous la connaissons aujourd’hui.

Influence de la royauté sur l’étiquette britannique

La royauté a eu une influence considérable sur l’étiquette britannique. Depuis des siècles, la famille royale a établi des normes de comportement qui ont été largement adoptées par la société britannique.

Les traditions de la cour royale, telles que les salutations formelles, les codes vestimentaires élaborés et les rituels du thé, ont toutes influencé la manière dont les Britanniques se comportent aujourd’hui. Par exemple, la coutume de servir le thé l’après-midi, connue sous le nom d’afternoon tea, a été popularisée par la reine Victoria au XIXe siècle et est toujours largement pratiquée.

De plus, le protocole royal a également influencé la façon dont les Britanniques interagissent avec l’autorité. Le respect pour la hiérarchie, la courtoisie envers les aînés et la politesse envers les supérieurs sont tous des traits qui peuvent être attribués à l’influence de la royauté.

L’étiquette Victorienne : quand le formalisme était à son apogée

L’époque victorienne a été une période de formalisme rigoureux et de stricte étiquette sociale en Angleterre. Les règles de conduite étaient complexes et omniprésentes, régissant tout, des interactions sociales aux codes vestimentaires.

À cette époque, l’étiquette était un moyen d’afficher son statut social et sa respectabilité. Les manières à table étaient particulièrement importantes, avec un ensemble complexe de règles pour le service des repas, la manière de manger et même la conversation à table. Par exemple, il était considéré comme grossier de se servir soi-même à table. Au lieu de cela, les plats étaient passés autour de la table et chacun se servait à son tour.

De même, les codes vestimentaires étaient rigoureusement observés. Il existait des règles spécifiques pour ce qui était approprié à porter selon l’heure de la journée, l’occasion et même la saison. Par exemple, il était considéré comme inapproprié de porter des bijoux éclatants pendant la journée.

L’influence des différentes classes sociales sur l’étiquette

La structure de classe de la société britannique a également eu une grande influence sur l’étiquette. Les codes de comportement et les manières ont traditionnellement varié selon la classe sociale, avec des règles différentes pour l’aristocratie, la bourgeoisie et les classes ouvrières.

Par exemple, la classe supérieure avait des règles strictes pour les interactions sociales, les invitations formelles et les réceptions, ainsi que pour le comportement à table et les codes vestimentaires. D’autre part, l’étiquette de la classe ouvrière était généralement moins formelle, avec des règles plus flexibles et plus décontractées.

Cependant, il est important de noter que la structure de classe en Angleterre a évolué au cours du temps, et que ces distinctions sont moins prononcées aujourd’hui. Néanmoins, l’impact des classes sociales sur l’étiquette britannique est encore perceptible, en particulier dans certaines traditions et coutumes.

Politesse et communication en Angleterre

La communication en Angleterre, comme dans tout pays, est un mélange complexe de langage verbal et non verbal, façonné par des normes culturelles et des attentes sociales. Pour comprendre l’étiquette de communication en Angleterre, il est essentiel d’appréhender les valeurs clés telles que la discrétion, l’humilité et l’art de la conversation.

L’importance de la discrétion et de l’humilité

En Angleterre, la discrétion et l’humilité sont des vertus hautement valorisées. Le respect de la vie privée des autres est une règle non dite mais largement respectée. Par exemple, poser des questions personnelles lors d’une première rencontre est souvent considéré comme intrusif.

Les Anglais ont également tendance à éviter de se vanter ou de faire étalage de leurs réalisations. Il est courant de minimiser ses réussites ou de les attribuer à la chance plutôt qu’à son propre talent. Cette humilité peut parfois être déroutante pour les étrangers, qui peuvent la percevoir comme un manque de confiance en soi.

La discrétion se retrouve également dans le langage corporel des Anglais. Les expressions faciales et les gestes sont souvent subtils, et le contact visuel est généralement maintenu à un niveau confortable, sans être trop intense.

L’art de la conversation en Angleterre

La conversation en Angleterre a ses propres règles non dites. Par exemple, il est courant de commencer une conversation en parlant du temps – cela peut sembler banal, mais c’est un moyen sûr de briser la glace sans risquer d’offenser ou d’empiéter sur la vie privée de quelqu’un.

L’ironie et le sarcasme sont également des éléments clés de l’humour britannique, et ils sont souvent utilisés pour alléger l’atmosphère et éviter les confrontations directes. Cependant, cela peut être déroutant pour les étrangers, qui peuvent ne pas comprendre le ton sous-jacent.

Enfin, il est important de noter que les Anglais ont tendance à être indirects dans leur communication. Plutôt que de dire « non » directement, ils peuvent utiliser des expressions telles que « Je vais y réfléchir » ou « C’est une possibilité ».

Les règles non dites du langage corporel

En Angleterre, le langage corporel est souvent subtil mais significatif. Par exemple, un contact visuel soutenu peut être perçu comme un signe d’intérêt ou de respect, tandis qu’éviter le contact visuel peut être interprété comme un signe de malaise ou de désintérêt.

Les gestes de la main sont également utilisés avec parcimonie. Un signe de tête est souvent utilisé pour indiquer l’accord ou la compréhension, tandis qu’un haussement d’épaules peut indiquer l’incertitude ou l’indifférence. Cependant, des gestes plus extravagants ou dramatiques peuvent être perçus comme exagérés ou insincères.

Enfin, il est important de respecter l’espace personnel des autres. Les Britanniques valorisent

généralement une certaine distance physique lors de la conversation, et se rapprocher trop peut être perçu comme une invasion de l’espace personnel.

L’étiquette sociale britannique

Vivre en Angleterre, que ce soit pour un court séjour ou une période plus longue, implique de comprendre les règles du savoir-vivre en public. Qu’il s’agisse de l’étiquette à table, des règles de conduite dans les transports publics, ou simplement des interactions quotidiennes, il y a des comportements spécifiques à adopter pour respecter l’étiquette sociale britannique.

Les règles du savoir-vivre en public

Les Britanniques accordent une grande importance au respect de l’espace public et de ceux qui l’occupent. Que ce soit dans la rue, dans les magasins ou dans les parcs, il est essentiel de respecter les règles non écrites qui régissent ces espaces.

Par exemple, faire la queue est une institution en Angleterre. Il est courant de former une file d’attente ordonnée pour attendre son tour, que ce soit pour monter dans un bus, acheter un billet de train ou attendre à la caisse d’un magasin. Couper la file est considéré comme très impoli.

De même, dans les transports publics, il est courant de céder sa place aux personnes âgées, aux femmes enceintes ou aux personnes handicapées. Les conversations téléphoniques sont généralement évitées, et si elles sont nécessaires, elles sont menées à voix basse pour ne pas déranger les autres passagers.

L’étiquette à table : du thé à la bière

L’étiquette à table en Angleterre est un mélange de traditions et de modernité. Par exemple, l’heure du thé est une tradition bien ancrée, mais elle est devenue moins formelle avec le temps. Il est toujours courant de servir du thé avec du lait, et de proposer une variété de gâteaux, de biscuits ou de sandwiches.

La bière, en particulier la bière artisanale, est une autre boisson clé de la culture britannique. Dans les pubs, il est courant de commander au bar plutôt que d’attendre à table. Il est également habituel de faire la tournée, c’est-à-dire que chaque personne à tour de rôle offre une tournée de boissons à tout le groupe.

En ce qui concerne les repas, les règles sont assez similaires à celles de nombreux pays occidentaux. Il est attendu que vous utilisiez vos couverts correctement, que vous ne parliez pas la bouche pleine et que vous n’interrompiez pas le repas avec des appels téléphoniques ou des textos.

L’étiquette dans les transports publics

Prendre les transports publics en Angleterre nécessite une compréhension de certaines règles non écrites. Par exemple, il est courant de laisser les gens descendre avant de monter dans un bus ou un train. Il est également recommandé de se tenir sur la droite des escaliers mécaniques pour laisser passer ceux qui sont pressés.

Dans les bus et les trains, il est généralement préférable de rester silencieux, surtout lors des trajets longue distance. Les conversations bruyantes, la musique sans écouteurs et les appels téléphoniques peuvent être perçus comme une nuisance.

Il est également important de noter que, dans les taxis, il est courant de s’asseoir à l’arrière. Si vous êtes seul, il est préférable de s’asseoir derrière le chauffeur pour des raisons de sécurité et de confort.

L’étiquette dans le milieu professionnel en Angleterre

La courtoisie et le respect mutuel sont des éléments essentiels de l’étiquette professionnelle britannique. Que ce soit dans les relations de travail, le respect des hiérarchies ou la correspondance professionnelle, il est important de comprendre et de respecter les normes en vigueur pour naviguer efficacement dans le monde du travail britannique.

La politesse dans les relations de travail

Dans les relations de travail en Angleterre, la politesse est une valeur fondamentale. Il est important de toujours utiliser les titres appropriés lorsque vous vous adressez à vos collègues, surtout si vous ne les connaissez pas très bien.

La ponctualité est également hautement valorisée. Arriver en retard à une réunion ou à un rendez-vous peut être perçu comme un manque de respect pour le temps des autres. De même, respecter les délais et tenir ses engagements est essentiel pour maintenir des relations de travail saines et productives.

Il est également courant de remercier les collègues pour leur aide ou leur temps. Un simple « merci » peut aller très loin pour maintenir une bonne relation de travail.

L’importance du respect des hiérarchies

Le respect des hiérarchies est un aspect important de l’étiquette professionnelle britannique. Il est attendu que les employés respectent la structure hiérarchique de leur organisation et s’adressent à leurs supérieurs avec respect et professionnalisme.

Cela ne signifie pas pour autant que les relations hiérarchiques sont strictes et rigides. De nombreuses entreprises britanniques valorisent une culture d’ouverture et de dialogue, où les employés sont encouragés à partager leurs idées et leurs préoccupations.

Cependant, même dans ces environnements, il est important de comprendre et de respecter les rôles et responsabilités de chacun. Cela peut signifier, par exemple, s’adresser à son supérieur direct avant d’aborder un problème avec un membre de la direction.

L’étiquette dans la correspondance professionnelle

La correspondance professionnelle en Angleterre a ses propres règles d’étiquette. Par exemple, il est courant de commencer et de terminer les e-mails et les lettres avec une formule de politesse appropriée, comme « Cher » pour commencer et « Cordialement » pour terminer.

La ponctualité est également importante dans la correspondance. Il est courtois de répondre rapidement aux e-mails et aux messages, même si ce n’est que pour accuser réception et indiquer quand une réponse plus détaillée sera fournie.

Enfin, la clarté et la concision sont valorisées dans la correspondance professionnelle. Il est important d’éviter le jargon et les termes techniques inutiles, et de s’assurer que le message est clair et facile à comprendre.

L’étiquette britannique à l’ère moderne

Alors que la mondialisation et la technologie continuent de transformer notre façon de vivre et de travailler, l’étiquette britannique s’adapte également à ces nouvelles réalités. Que ce soit en termes de nuances régionales de l’étiquette, de l’impact de la mondialisation ou de l’adaptation aux nouvelles technologies, l’étiquette britannique continue d’évoluer tout en conservant ses valeurs et traditions fondamentales.

L’évolution de l’étiquette britannique face à la mondialisation

La mondialisation a eu un impact significatif sur l’étiquette britannique. Alors que le pays devient de plus en plus multiculturel, les normes et les attentes en matière de politesse et de comportement évoluent pour refléter cette diversité.

Par exemple, alors qu’il était autrefois considéré comme impoli de ne pas respecter certaines traditions britanniques, il est désormais courant d’accepter et de respecter les différences culturelles. Cela peut signifier, par exemple, s’adapter aux normes de politesse d’autres cultures lors de la rencontre de personnes de ces cultures.

De plus, alors que la langue anglaise continue de dominer le monde des affaires et de la communication internationale, il est devenu de plus en plus important de comprendre et de respecter les différences de langage et d’expression. Cela peut inclure la prise en compte des différences de dialecte et d’accent, ainsi que la compréhension des expressions et idiomes spécifiques à certaines cultures.

Comment l’étiquette britannique s’adapte aux nouvelles technologies

La technologie a également eu un impact majeur sur l’étiquette britannique. Avec l’avènement des médias sociaux, des smartphones et des communications en ligne, de nouvelles règles de politesse et de comportement ont émergé.

Par exemple, il est désormais courant de vérifier et de respecter les préférences de communication de chacun. Certaines personnes préfèrent les e-mails, d’autres les appels téléphoniques, tandis que d’autres encore préfèrent les messages instantanés ou les réseaux sociaux.

De plus, alors que la communication en ligne permet une interaction plus rapide et plus facile, elle a également créé de nouvelles attentes en matière de réactivité. Il est désormais courant d’attendre une réponse rapide aux e-mails et aux messages, et un retard peut être perçu comme un manque de respect ou d’intérêt.

Enfin, alors que les réunions en personne étaient autrefois la norme, les réunions virtuelles sont devenues de plus en plus courantes, en particulier dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Cela a conduit à de nouvelles règles d’étiquette, comme l’importance de respecter les horaires de réunion, de minimiser les distractions et de maintenir un comportement professionnel, même lorsqu’on travaille à domicile.

Les nuances régionales de l’étiquette en Angleterre

L’Angleterre est un pays diversifié, avec de nombreuses régions ayant leurs propres traditions et normes en matière d’étiquette. Par exemple, l’étiquette à Londres peut être différente de celle dans le Nord de l’Angleterre ou dans les régions rurales.

Il est donc important de comprendre et de respecter ces différences régionales lorsqu’on visite ou qu’on vit en Angleterre. Cela peut inclure des différences dans la façon de saluer les gens, de se comporter en public, ou même de manger et de boire.

Par exemple, dans certaines régions, il peut être plus courant de se saluer avec une accolade ou un baiser sur la joue, tandis que dans d’autres, une poignée de main ferme peut être la norme. De même, dans certaines régions, il peut être plus acceptable de parler à des étrangers dans les lieux publics, tandis que dans d’autres, il peut être préférable de respecter une certaine distance.

En fin de compte, l’essentiel de l’étiquette britannique réside dans le respect et la considération pour les autres. Qu’il s’agisse de respecter l’espace personnel de quelqu’un, de faire preuve de politesse et de respect dans la conversation, ou simplement de respecter les normes et traditions locales, le but ultime de l’étiquette est de créer une atmosphère d’harmonie et de respect mutuel.

Vous souhaitez apprendre de nombreuses choses sur la culture britannique ? Rejoignez notre communauté dès maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *